Présentation
Fil de l'actu
Salle de presse
Revue FNAIR
Enfants
Social
Médical
Recherche
FNAIR régionales
Documents
Liens
Nous écrire
Partenaires

 

Remise de la bourse FNAIR 2016

Après délibération de la FNAIR et des membres du Comité scientifique de la Fondation du Rein (auquel participe la FNAIR), il a été décidé que la bourse de recherche 2016 de la FNAIR, d’un montant de 30 000 euros, sera décernée à Aurélie Untas, psychologue et Maître de conférences en Psychopathologie à l’Université Paris Descartes. Cette bourse lui a été remise le 9 mars dernier, lors du gala de la Fondation du Rein, au théâtre des Champs-Elysées. Son sujet de recherche, intitulé « Améliorer la prise en charge de la douleur en dialyse à travers l’étude de facteurs psychologiques » a enthousiasmé les membres du jury qui a estimé que les retombées d’une telle recherche pouvaient être rapides et bénéfiques pour les patients dialysés.

En outre, les recherches sur la dialyse sont rares et la prise en charge de la douleur reste un sujet préoccupant pour bon nombre soignants et de patients dialysés (environ la moitié sont concernés).
Aurélie Untas nous fait une courte présentation de son sujet d’étude :
« L’hémodialyse est un traitement lourd et contraignant mais indispensable à la survie de certaines personnes. Environ 50% des personnes traitées par hémodialyse ont des douleurs, liées à la maladie rénale, à des maladies associés (comme le diabète) mais également à la dialyse. A l’heure actuelle, les recherches sont exclusivement médicales sur le sujet.
Elles ont montré que ces douleurs sont souvent sous-estimées et insuffisamment traitées. Dans d’autres maladies chroniques, les études ont souligné l’importance de certains facteurs psychologiques influençant l’apparition et le traitement de la douleur. Ainsi, l’objectif de cette étude est de mieux comprendre les facteurs psychologiques associés à la douleur des personnes en HD. Il s’agira plus particulièrement d’explorer les effets de la personnalité, des difficultés émotionnelles (anxiété, dépression) et de la relation du patient avec l’équipe (et notamment l’infirmier(ière) de dialyse) sur les douleurs ressenties par les patients. Une partie du projet se centrera sur les douleurs ressenties durant les séances d'hémodialyse. Les résultats de cette étude apporteront des éléments nouveaux pour améliorer la qualité et l’efficacité des prises en charge pour améliorer la qualité de vie des patients ».

Le projet d’Aurélie Untas sera mené sur deux ans, à partir de mai 2016. Nous vous tiendrons au courant dans le cadre de votre Revue FNAIR des avancées de ses recherches.