Présentation
Fil de l'actu
Salle de presse
Revue FNAIR
Enfants
Social
Médical
Recherche
FNAIR régionales
Documents
Liens
Nous écrire
Partenaires

 
Don de vie, don de soi
La FNAIR partie prenante de la Grande Cause Nationale 2009

Le 25 février 2009, au cours du conseil des ministres, le label « Grande Cause Nationale » a officiellement été accordé au collectif « Don de vie, Don de soi » dont le but est de promouvoir le don au sens large (don de sang, de plaquettes, de moelle osseuse, d’organes). 13 associations participent à ce jour à ce collectif :
  • la FNAIR,
  • la Fondation Greffe de vie,
  • la FFDSB (Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole),
  • France Moelle Espoir,
  • l’association Laurette Fugain,
  • France ADOT (Fédération des Associations pour le Don d'Organes et de Tissus humains),
  • Vaincre la mucoviscidose,
  • l’association Grégory Lemarchal,
  • Défi Plaquettes ESSEC,
  • l’Union Nationale des Associations de Donneurs de Sang Bénévoles de la Poste et de France Telecom,
  • la Fédération Française des Associations de Greffes du Coeur et des Poumons,
  • Transhépate (Association nationale des déficients et transplantés hépatiques)
  • l’association IRIS (Immunodéficience primitive Recherche – Information – Soutien).
Un label, pour quoi faire ?
Après le cancer et la maladie d'Alzheimer, les projecteurs sont cette année braqués sur le « Don de vie, Don de soi ». Car, il est bien question de communication avec le label « Grande Cause Nationale ». Comme le précise une circulaire datée du 30 novembre 2005 l'agrément « Grande Cause Nationale » est délivré par le Premier Ministre et « ouvre droit à la diffusion gratuite de messages par les sociétés publiques de radio et de télévision (...) afin de diffuser au public des informations sur ces campagnes et les actions qu'elles mettent en valeur».
Il s'agit ici non pas tant de collecter des fonds mais de sensibiliser l’opinion par les médias et tous les moyens de communication…pour, pourquoi pas, provoquer un sursaut citoyen.
Dans nos sociétés individualistes, les dons d’organes, de sang, de plaquettes, de moelle, font encore peur ou, pire, suscitent une forme d’indifférence. L’objectif du collectif est d’abord de pousser chacun à se poser la question du don et à faire connaître sa position. C'est aussi en informant les Français sur la possibilité dont ils disposent au quotidien, grâce à l'EFS et à l'Agence de Biomédecine, d'aider (et de sauver la vie !) de malades en attente d'un organe, de moelle osseuse, de sang ou de plaquettes que les dons augmenteront.

La conférence de presse de lancement du collectif

Roger Charlier, le don comme mission
Secrétaire Général de la FNAIR, Roger Charlier a la charge de représenter notre association au sein du collectif « Don de vie, Don de soi ».

Conjoint d’une personne transplantée depuis 21 ans après une période de dialyse à domicile de 15 ans, notre couple est confronté à la maladie rénale depuis 40 années et je participe également depuis de nombreuses années aux actions de la FNAIR au niveau local, régional et national, actuellement en tant que vice Président de la notre fédération.
Missionné par le Président et le bureau, je suis en charge du dossier de la promotion du don d’organes et des relations avec les autres associations œuvrant dans ce domaine.
A ce titre, je participe au collectif Don de Vie, Don de Soi, Grande cause national 2009, qui Ce collectif va développer des actions pour sensibiliser le grand public sur la promotion du Don de vie et Don de soi.
Au cours de ces travaux, je porterai la position de notre fédération et son engagement dans la promotion du don d’organes qui était le nôtre par le passé.
Mais notre implication dans le collectif Don de Vie, Don de Soi, doit également nous obliger à modifier nos habitudes et nous devrons porter le message partagé par tous dans la promotion de tous les dons. Ce message permettra, nous l’espérons au-delà de 2009, de sensibiliser et de faire prendre conscience à tous les Français que chaque don permet de soulager et de sauver des malades qui souffrent au quotidien.
Au-delà de cet objectif premier, en tant qu’associations représentant les transplantés, les personnes en attente de greffe, nous porterons également le souci de témoigner notre reconnaissance à tous les donneurs et familles de donneurs qui ont fait ce geste de solidarité.