Présentation
Fil de l'actu
Salle de presse
Revue FNAIR
Enfants
Social
Médical
Recherche
FNAIR régionales
Documents
Liens
Nous écrire
Partenaires

 
La créatinine, c'est quoi docteur ?

Déchiffrer sa feuille de résultats d’analyses médicales relève parfois du travail d’égyptologue. Parce que la compréhension des différentes variables qui la composent peut vous aider à mieux appréhender l’insuffisance rénale, la FNAIR vous propose une série d’articles consacrés aux résultats biologiques. Pour commencer, faisons connaissance, grâce au Dr Lucile Mercadal, avec la créatinine.

Qu'est-ce que la créatinine ?

La créatinine est une molécule issue du catabolisme de la chaîne azotée, synthétisée par les cellules musculaires. Sa production dépend de la masse musculaire et décroît donc avec l’âge. Son élimination ne dépend que du rein. Elle se fait par la filtration du plasma par le glomérule. Le tubule intervient peu dans son élimination.

La clairance normale est de 100 ± 20 ml/min.

Connaissant la quantité produite et le niveau de la créatinine dans le sang ou créatininémie, on en déduit une vitesse d’élimination qui est exprimée en volume de plasma épuré totalement de cette substance par unité de temps soit des millilitres/minutes (ml/min). Cette vitesse d’élimination est appelée clairance de la créatinine. Elle est le reflet du débit de filtration glomérulaire. La clairance normale est de 100 ± 20 ml/min. A production constante, plus la clairance est élevée plus la créatininémie est basse et inversement.

« une valeur de créatininémie
n’indique pas le même niveau de fonction rénale
d’un individu à l’autre »


La production étant variable suivant la masse musculaire, une valeur de créatininémie n’indique pas le même niveau de fonction rénale d’un individu à l’autre. Une valeur de créatininémie de 100 µmol/L, considérée comme une normale haute des laboratoires de biologie, peut déjà indiquer une insuffisance rénale chez des personnes de petite corpulence, en particulier des femmes à plus faible masse musculaire alors qu’elle indiquera une fonction rénale normale chez des hommes plus corpulents et musclés. Il convient donc toujours de parler de clairance de la créatinine pour définir la valeur normale de ce paramètre. Pour évaluer la production de créatinine, un recueil urinaire des 24 heures peut être réalisé. Si la créatinine est stable dans le sang, cela indique que la quantité produite est égale à la quantité excrétée. La quantité excrétée dans les urines se calcule simplement en multipliant la concentration urinaire de créatinine par le volume des urines. Le calcul de clairance revient alors à diviser cette quantité produite par la créatininémie. On obtient ainsi une mesure de clairance par recueil urinaire. Le recueil étant fastidieux et parfois imprécis, des formules ont été étudiées pour l’éviter. Elles sont basées sur le fait que la masse musculaire est très dépendante du sexe, de l’âge et du poids de la personne. La première formule très usitée est la formule de Cockcroft et Gault. La formule la plus récente est la formule MDRD complète ou simplifiée. Ce calcul doit à présent figurer sur le rendu des résultats de créatininémie des laboratoires de biologie.

Dr Lucile Mercadal, groupe hospitalier Pitié Salpétrière, service de néphrologie, Paris